• Je ne comprends pas.

    Ça fait des semaines que je ne peux entrer sur mon blogue.

    Aujourd'hui, étant sans réponse des administrateurs depuis ce temps, je m'en suis créé un autre ...

    En faisant ceci, étrangement, avec un nouveau blogue, un nouvel identifiant et un nouveau mot de passe, j'ai été en mesure d'accéder à celui-ci. J'en profite donc pour vous donner l'adresse de la suite ... soit le http://herbesduquebec.blogg.org

    Si jamais vous n'avez plus de nouvelles de moi ICI, je serai à l'autre adresse. Si jamais tout se règle, je reviendrai ici, tant qu'à avoir deux adresses !

    ARGH !


    3 commentaires
  • La Corse

    Avant de commencer à vous parler de notre périple corse, j'ai cru bon vous dresser un bref aperçu visuel et explicatif de cette île sauvage appartenant à la France.

    Au sud-est de la France et au nord de la Sardaigne (Italie), la Corse est une île de montagnes dans la mer. Cette île en est une d'exception et de beauté car plus d'une centaine de sommets dépassent les 2000m d'altitude. Elle est divisée en deux départements, la Corse du Nord et la Corse du Sud. Nous nous sommes concentrés sur la partie sud tout en poussant nos visites quelque peu au centre et au nord (encadré noir). Les deux cercles rouges indiquent l'emplacement de nos maisons, soit une dans le golfe de Porto-Vecchio à l'est pour la première semaine, et une près de la capitale d'Ajaccio à l'ouest pour la deuxième semaine.

    L’île s’étend sur 183 km de long, 80 km de large, ce qui représente plus de 1000 km de côtes. Et la Corse n’a pas volé son surnom d'Ile de Beauté. Du Nord au Sud, d’Ouest en Est, les merveilles qu’elle offre sont innombrables.  Les richesses touristiques de la Corse reposent avant tout sur son patrimoine naturel. C'est une île très sauvage qui a su conserver son charme malgré l'affluence de touristes, surtout en août. Nous y avons donc voyagé à une période chaude, très agréable et pas achalandée du tout.

    Selon un de mes livres de tourisme (un de mes nombreux !) : la Corse et une île de torrents et lacs de haute montagne, désert brûlant et maquis parfumé, pâturages et pins immenses, calanques rouges et falaises blanches : plus qu'une île, la Corse est un véritable continent où les paysages se bousculent. Jadis inhospitalière, la côte accueille aujourd'hui les deux tiers de la population insulaire dans les villes d'Ajaccio et de Bastia et 80% de touristes de l'été.

    Enfin, l’île de beauté réserve quelques sursprises sur ses routes. Tout d’abord le tracé routier n’est absolument pas en ligne droite. Oh que non ! Nous avions été avertis, j'avais acheté les anti-nausées au cas où ! Les voies de circulation ne sont qu’une succession interminable de lacets très étroits. La conduite y est donc plutôt sportive et, dans mon cas, quelque peu inconfortable ... ;-(

    De plus, il faut s’armer de patience, car il est impossible de rouler très vite, soit 90 km/h !!!

    Petite anecdote (prise sur le net): vous ne croiserez jamais autant de chèvres, vaches ou autres cochons que sur les routes corses. Si cela surprend, on s’habitue finalement très vite. Ce bestiaire, du reste habitué aux automobilistes, fait véritablement partie du paysage et donc des réjouissances lors d’une escapade en Corse.

    C'est tellement vrai !

    Après avoir dressé un tel tableau de la Corse, je peux affirmer avec certitude que l’on ne peut sortir indemne d’un séjour sur l’île de beauté. Les enfants en parlent encore ; On s'en souviendra toute notre vie ...  

    À suivre ...


    votre commentaire
  • ... avec une petite fille de 4 ans

    Maman : Je t'aime !

    Fille : moi, je t'aime pour toute la vie !

    Maman : moi, je t'aime gros comme l'univers !

    Fille : ah, moi aussi je t'aime gros comme un ''oignon vert'' !

    ;-)


    1 commentaire

  • 2 commentaires
  • Dure semaine !

    La semaine dernière, les enfants avaient 4 journées pédagogiques sur 5. Malheureusement, nous n'avons pu profiter du beau temps ... ou presque.

    La raison ? De grandes poussées de fièvre, de la toux et un vomissement. Eh ouais.

    S'étant fait vacciner le jeudi précédent contre la grippe A H1N1, Fils nous commence une fièvre de 39,5°C  samedi soir, qui durera deux jours. En ligne avec Info-Santé (avec mise en attente de plus de 50 minutes !), Fils vomit pendant que j'explique ses symptômes à l'infirmier. Celui-ci pense comme moi, c'est-à-dire que Fils est dans une ''zone grise'' car il se peut qu'il ait contracté la grippe avant de recevoir le vaccin OU il réagit au dit-vaccin. Cela veut dire que lundi, seule journée d'école de la semaine, nous restons à la maison par précaution. Fils est complètement à terre.

    L'infirmier me dit que normalement, la grippe dure 3 jours au minimum et c'est intense. Ensuite, on relève tranquillement. Et, généralement, la famille est contaminée ! 

    Mardi, il va mieux. Heureusement, car nous avons d'autres vaccins ! Ayant programmé cela au CLSC avant la pandémie de grippe, les enfants ont tous deux vaccins à faire à part Fils qui n'en a qu'un. Dans la salle d'attente, ils sont vraiment turbulents. C'est signe que Fils va pour le mieux ! S'il rebondit aussi vite, ce n'est donc pas la grippe : phew !

    Mercredi, Ti-Pou se réveille et fait 40,2°C. Et puis MERDE ! Une autre journée passée à l'intérieur en administrant encore du tylenol ! Le pauvre est vraiment colleux. Et vu le fait que nous vivons en quarantaine depuis quelques jours déjà, les autres sont soit très colleux, voire sangsues, ou ils sont surexcités. Je tente en vain de les envoyer jouer dehors, mais ils veulent absolument être avec moi ... ARGH !

    Ti-Pou s'endort même sur moi dans la journée, ce qui est rarissime ... et même dans le lit de sa soeur, il fait pitié ...

    Jeudi, la fièvre est encore présente mais moindre, il bave énormément, ses fesses sont rouges et il tousse. Je conclus que ce sont les dents ... et possiblement une autre réaction au vaccin ? Il n'en a jamais fait auparavant, mais bon.

    Vendredi, tout le monde est correct ... YAHOO !  Ayant planifié aller au parc avec une copine et ses 3 enfants de l'âge des miens, les enfants ont vraiment hâte. Elle m'appelle à 8h30 le matin et me dit que sa petite de 19 mois fait un peu de fièvre, mais elle est en forme pour jouer. Ouf ! Nous les accueillons en matinée, allons au parc et mangeons ensemble. Ils ont beaucoup de plaisir et je suis contente de ne pas avoir à les chicaner comme les autres jours.

    Finalement, heureusement qu'ils ont été malades pendant les congés, ils n'ont rien manqué à l'école. Malheureusement, on n'a pas fait d'activités super intéressantes ... même si je leur ai trouvé à faire car j'ai dû les occuper constamment, ils étaient incapables de se trouver des activités !!! En voici quelques-unes ...

    Recyclage de bonbons ...

    Toujours fidèle aux étampes, Ti-Pou en fait une obsession ...

    J'ai emprunté de nouveaux livres à la bibliothèque, ça fait toujours fureur, ils adorent la lecture !

    Même Ti-Pou s'y adonne maintenant, lui qui nous donnait un livre et ne restait pas en place une seconde pour en écouter le contenu.

    Conception de la planète terre avec continents (et maisons beiges !) en pâte à modeler ...

    On s'amuse à se faire une crinière de lion dans le bain ...

    Relégué aux oubliettes, le jeu de billes en occupe plus d'un !

    Aide ménagère : vider la laveuse ... un peu plus haute que celle de la France !

    Il faut bien faire sécher les vêtements ...

    Une autre aide, ranger les ustensiles ...

    Allaitement maternel de poupée Alizée ...

    Biberon en carton pour sa jumelle Sandrine ...

    Les joyeux naufragés ...

    Et de la craie dans le stationnement. Fils y a même dessiné le drapeau de la France !

    Bref, avec tout ça, nous sommes tous un peu enrhumés mais personne n'a la grippe. Youppi ! Les enfants sont maintenant à l'abri, étant donné la prise d'effet du vaccin ...

    Pour terminer, TOUT LE MONDE a hâte que l'école recommence après-demain !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires