• Une autre première fois !

    Une sortie aux pommes

    Pour célébrer la première journée d'automne, nous sommes allés cueillir des pommes la fin de semaine dernière. Nous nous sommes dirigés à St-Hilaire à environ 45 minutes de voiture. C'est une région très reconnue pour la cueillette, tout comme Rougemont.

    Les enfants, qui n'en avaient jamais fait l'expérience, étaient aux anges. Il a bien fallu leur montrer comment procéder. Voici Fils à ses débuts, tout fier du haut d'une échelle.

    Il faisait un peu frais et c'était venteux. N'oublions pas que nous devons nous refaire une carapace de Québécois, c'est l'automne ! Il m'arrive d'avoir l'impression de me faire transpercer mon manteau par l'humidité matinale ... Bref, nous avons tout de même passé un beau moment, je ne fais que me plaindre. C'était tout de même étrange de voir des gens en pantacourts et camisoles tandis que nous revêtions notre attirail d'automne !

    Cocotte a pris son travail très au sérieux, elle était très concentrée.

    Lorsque nous avons dit aux enfants que c'était ''permis'' de manger des pommes tout de suite, ils ne se sont pas fait prier !!!

    Même Ti-Pou, perché sur le dos de son papa a pris plaisir à croquer à pleines dents dans une pomme fraîchement cueillie. Lui qui n'est pas trop friand des pommes habituellement ... 

    Voilà, nous avons cueilli un sac et reprenons le petit tracteur au loin : Trop cool !

    Après la petite balade en tracteur assis sur des bottes de foin, nous sommes allés manger à la crêperie du verger (miam miam), avons acheté des produits comme du cidre de pomme, du sirop de pomme et du beurre de pomme, avons observé les animaux de la fermette et avons joué dans les aires de jeux, où Ti-Pou s'est fait ... électriser les cheveux !


  • Commentaires

    1
    Martine
    Vendredi 4 Décembre 2009 à 17:47
    Cueillette de pommes
    Il est vrai qu'en France, on ne va pas ramasser les pommes dans les vergers. C'est une coutume typiquement québecoise. Nous avons acheté nos pommes pour l'hiver à un producteur auvergnat (50 kg en tout de plusieurs variétés). De quoi faire de bonnes compotes (entre autres).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :