• Vaccin H1N1

    Différentes réactions ...

    La vaccination massive au Québec contre la grippe A H1N1 est commencée. Cette semaine, dans ma région, mes enfants sont dans la tranche d'âge prioritaire. Puisque ce n'est pas clair si les enfants de 5 ans peuvent se faire vacciner (le pamphlet indique 6 mois-5 ans cette semaine et 5-18 ans le 23 novembre, l'info qui circule est tellement nébuleuse, certains centres acceptent, certains, non), je ne pense pas amener Fils, ayant trop peur qu'il se fasse refuser.

    Lundi, la file d'attente est de 7h. Je ne songe même pas y aller. J'apprends que le centre de vaccination de ma région refuse les 5 ans révolus.

    Mardi, c'est pluvieux. Je me dis qu'il y aurait peut-être moins de monde ... Sachant que les centres de vaccination ont réajusté leur tir en distribuant des coupons permettant de revenir plus tard au lieu d'attendre indéfiniment, je tente ma chance et j'arrive à 11h45, 15 minutes avant l'ouverture des portes. Certains sont en file depuis des heures, la file ayant débuté à 4h du matin !!! Ça regarde mal, la file est monstrueuse, après 30 minutes, Cocotte claque des dents car elle a froid. À 12h30, ça commence à bouger. Je reçois mon coupon, je passerai entre 13h et 14h. Pas mal, je me dis qu'on peut attendre, Cocotte s'est fait des ''amis'' et s'occupe, tandis que Ti-Pou est assis calmement dans sa poussette. Nous passons à 13h55. À la sortie à 14h15, il n'y a presque plus personne qui attend dehors. Morale de l'histoire : venir plus tard dans la journée !

    Pour l'administration du vaccin, je planifie bien mes flûtes en passant Bébé en premier, connaissant très bien la réaction que Cocotte aura suite au vaccin.

    Ti-Pou étant petit, il reçoit son vaccin dans la cuisse en ne poussant qu'un petit gémissement. Pas plus. Considérant que c'est un vaccin intramusculaire et que plusieurs adultes le trouvent très douloureux ... Bravo, mon petit courageux !!!

    Ensuite vient le tour de ma Cocotte, ma drama queen très sensible à la douleur. Je ne peux juger la pauvre enfant, elle est comme sa maman ! Plusieurs enfants de 3-4 ans se font donner le vaccin en même temps et pleurent de peur AVANT le vaccin. Elle opte donc de faire pareil. La crise de larmes. Il faut que je mobilise son bras sans qu'elle ne bouge d'un poil pendant que de l'autre main, j'empêche Ti-Pou de se promener vu qu'à cette étape, on m'a enlevé sa poussette. Étant habituée de jongler, ça ne me perturbe pas du tout de gérer les deux enfants. 

    Aussitôt l'aiguille rentrée, Coquinette hurle de douleur. Les pleurs perdurent un bon 10 minutes dans la salle de repos adjacente, elle est inconsolable.

    Bref, depuis, elle n'en parle plus. Ça ne lui fait pas mal et elle ne mentionne rien, même si c'est supposément douloureux 3 jours environ.

    Au retour de l'école de Fils, il est ''jaloux'' de ne pas avoir eu la piqûre. Il se dit très courageux et que LUI ne pleurerait aucunement, il est GRAND.

    Le lendemain soir, soit le mercredi, il me mentionne que plusieurs de ses copains de classe sont allés se faire vacciner et me demande pourquoi, puisqu'eux aussi ont 5 ans. Plusieurs de mes copines ayant un enfant de 5 ans et des poussières me disent de même et nous sommes tous affectés au même centre de vaccination.

    Je décide donc de tenter ma chance le lendemain après l'école, soit jeudi, quitte à retourner à la maison s'il y a trop de monde.

    Je prends Fils à la sortie de l'école et nous arrivons au centre à 16h30. Nous entrons tout de suite, sans coupon, il n'y a personne ! Je ne sais pas si ce sera pareil au courant des prochaines semaines pour les autres clientèles, mais paraîtrait-il que c'est l'heure parfaite, c'est souvent désert.

    Fils enlève sa chemise, s'assoit sur moi et cette fois, j'insiste pour qu'on me laisse la poussette de Ti-Pou, elle ne prend pas de place et il n'y a personne. On accepte. Fils regarde l'aiguille entrer dans son bras (argh !) et reste imperturbable, même pas un mouvement ou un mot. En m'adressant un petit sourire en coin, je peux lire toute sa FIERTÉ et j'en ai les larmes aux yeux ! Il en a fait du chemin le petit bonhomme qui, il y a quelques années, faisait la crise d'hystérie systématique chez la pédiâtre lors d'examens ou vaccins, il fallait presque s'asseoir sur lui pour le mobiliser !

    BRAVO MON GRAND, JE SUIS TELLEMENT FIÈRE DE TOI !!!

    En date de mardi, il n'y avait encore aucun cas de grippe déclaré à l'école.

    Mercredi, le premier s'est annoncé, jeudi, le deuxième et aujourd'hui, le troisième. Pour le moment, il s'agit d'élèves du 3e cycle du primaire. Dans la classe de mon fils, 6 enfants étaient absents hier. Considérant que ça prend une bonne dizaine de jours pour fabriquer les anticorps suite à l'injection du vaccin, on se croise les doigts !!!


  • Commentaires

    1
    Nath
    Lundi 9 Novembre 2009 à 20:12
    Bravo !!
    Oui, bravo à Etienne pour son courage. Il a bien raison, il est maintenant un GRAND garçon ! Bises à vous 5.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :